Plus que Jonas

mercredi 4 juin 2014
par  Alain LARREY
popularité : 23%

Il y a ici plus que Jonas Matth 12

Je crois que chaque fois que le l’on prêche Jonas quelque chose est fait ou dit
pour atténuer l’extraordinaire miracle de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ.ll
* On rationalise l’histoire en disant que des pécheurs ont été avalés par un grand cétacé puis recrachés quelques minutes après.
Dans ce cas de figure, on vide l’histoire du miracle qui l’accompagne.
* Jonas n’est pas mort
* Il n’y a pas eu véritablement trois jours et trois nuits.
* Ninive n’a jamais existé. Maintenant on ne peut plus le dire

NINIVE La ville fut détruite en l’an 612. La destruction était si totale que même le souvenir de son emplacement disparut et son existence devint légendaire.
Si l’histoire de Jonas est une légende pourquoi celle de Christ serait-elle vraie ?

La ville n’existait pas jusqu’à ce que…
En 1842 le consul Botta passionné d’archéologie découvrit les premiers vestiges de Ninive
On retrouva les fondations et l’emplacement des portes dues Palais des rois d’Assyrie.

La découverte de Ninive a eu un tel retentissement que le graveur français Louis MERLEY va créer en 1853 une médaille commémorant cette découverte. Musée de Poligny (actuellement fermé).
La figure allégorique de la France est debout à gauche. Elle porte des vêtements inspirés de la Grèce antique. Elle est couronnée De sa main gauche elle soulève le voile couvrant la figure représentant Ninive.
A l’arrière-plan sont représentés les hauts et bas-reliefs découverts dans le palais de Sargon

Les visiteurs du Louvre peuvent désormais admirer les blocs de 4 m apercus sur la médaille

A Ninive fut également découvert 22 000 tablettes avec de précieux renseignements et des confirmations de l’exactitude biblique

bas reliefs
Esaïe 20 :1 « L’année où Tharthan, envoyé par Sargon, roi d’Assyrie vint assiéger Asdod et s’en empara. » Là encore comme pour Ninive point de trace de Sargon. (722-705)

On a retrouvé un bloc à Ninive qui se trouve aujourd’hui au British Muséum
Il fait 1,80 de haut. Les exploits du roi d ‘Assyrie

Salmanasar roi d’Assyrie fut vainqueur d’un roi de Juda Jéhu
Jéhu 2 Rois 9 et 10

Il y a ici plus que Jonas Matth 12

Le Seigneur répond à des personnes qui réclament un miracle.
N’est-ce pas la prière de toutes les manifestations religieuses ?
Que demander d’autre ?
Si j’entends des gens prier pour un miracle, ma première pensée est : Il a de la foi, voilà une démarche spirituelle.
Il n’en est rien. Le Seigneur dans sa réponse, considère cette génération
comme méchante et adultère.

Vous voulez un miracle. Je vais vous en donner un . Celui-là il va falloir l’accepter.
La mort et la résurrection de Jésus-Christ dont Jonas, de par son expérience dans le ventre du poisson, est l’illustration.
Voilà le miracle auquel vous devez porter toute votre attention.

Est-ce si différent aujourd’hui. ?
Que de gens réclament à Dieu toutes sortes de choses
Mais ils tiennent pour négligeable ce que le Seigneur a fait pour eux.

Michel Fugain chante : « Ce Sauveur de l’humanité je n’en vois pas la trace ; Je n’y crois pas, je n’y crois plus, je suis perdu. »
Là où il a tort : Un grand miracle a été donné
Là où il a raison : Je suis perdu

Un autre chanteur Palapra
chantait : Je ne te demande rien qu’un geste de la main. Alors fais-moi un signe.

L’homme veut du surnaturel ; des visions du ciel.
Les juifs reviennent à la charge ; Matth 16 :1 « Fais-nous voir un signe venant du ciel »
Des apparitions de toutes sortes.
Des prodiges pour devenir riche. Les transformations de plombage en or massif
Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards.
La réponse de la mort et de la résurrection ne leur convient pas

Les dernières paroles de Jonas
« Le salut vient de l’Eternel »
les dernières paroles de Jésus sur la croix « Tout est accompli »
La croix de Christ est le lieu ou Christ a subi à la seule chose qu’il n’avait pas à subir.
La croix et la résurrection sont des événements clés pour notre salut.
Ils sont uniques. Nous y trouvons le prix de notre péché.

La croix objet sentimental
La croix était un instrument de torture et de mise à mort.
Comme l’ont été la chaise électrique ou la guillotine.

Où trouvons-nous la croix ? Partout sauf là où il faut.
Au dessus du lit. Autour du coup. Parfois plaquée or ou de grande valeur.

Qui voudrait porter une guillotine ou une chaise électrique en plaqué or ?
Je dis cela parce que la croix objet a masqué ou caché la croix événement.
L’attachement sentimental a pris la place du message de la croix qui devrait nous amener à nous demander : « Pourquoi Jésus est passé par là ? »

« Encore 40 jours… » :
Sermon court et incisif, parole terrible qui claque comme un coup de tonnerre dans le ciel bleu de la cité endormie dans ses iniquités.
« Encore 40 jours… » : Quel affront pour la cité royale qu’une pareille menace dans la bouche d’un simple Israélite solitaire à l’aspect si chétif et méprisable.
« Encore 40 jours… » c’est quand même un message d’espérance qui laisse entrevoir la patience de Dieu. Certes, Ninive sera détruite. Mais dans40 jours….
Et pourquoi ce délai si ce n’est pour donner à cette capitale le temps de se repentir et d’ainsi échapper à la juste colère de Dieu.
Ces 40 jours de délai veulent dire que « Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais qu’il se convertisse à lui et qu’il vive ».

Aujourd’hui ce délai, n’est pas 40 jours mais il est forcément limité.
Peut-être plus peut-être moins. « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs », nous répète trois fois de suite l’épître aux Hébreux en insistant sur le mot « Aujourd’hui ».
Cela signifie que ce à quoi tu t’attaches désespérément va passer.
Ps 49 :11 « Les sages meurent et les insensés aussi. Ils s’imaginent que leurs maisons sont éternelles, que leurs demeures subsisteront d’âge en page, eux dont les noms sont sur honorés sur la terre. »

Après trois jour et trois nuits Il est ressuscité
Matth 27 : » Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Mais quelques-uns eurent des doutes. »
il y a ici quasiment ensemble, l’adoration et le doute..
Les Pères de l’églises, pour protéger la réputation, des disciples ont proposé la traduction : Ils l’adorèrent et d’autres doutèrent ».. Le doute est attribué à un deuxième groupe.
Tous les spécialistes du grec affirment que se sont bien les disciples qui ont douté.
La traduction la plus fidèle est ; « Ils l’adorèrent et ils doutèrent »
Cela n’a rien de surprenant . Jean 24 :11 « Les apôtres tinrent ces discours pour des rêveries et ils ne crurent pas ces femmes. »